Soit  nuit(s)

Services :

Consultez ou annulez votre réservation

Ville versus campagne
Accueil Inspiration Ville versus Campagne

Article


Top 7 des idées reçues sur la campagne

Les décennies ont beau s’enchaîner, les communications n’avoir plus de limites et les routes relier villes et villages partout sur le territoire, les clichés sur la campagne véhiculés par les citadins sont tenaces… Au point d’en devenir carrément absurdes ! Petit florilège des idées reçues les plus courantes, à contredire sans tarder !

La campagne, c’est le bout du monde.

À croire les citadins pure souche, les villages de campagne sont quasiment inaccessibles. On n’y parvient qu’en tracteur ou à pied après avoir bravé champs de blé, ruisseaux et troupeaux de vaches dubitatives.

Est-ce qu’ils ne grossiraient pas un peu trop le trait ? Parce qu’à moins de vivre dans une grotte, on peut maintenant tout trouver grâce à son Smartphone ! Les applis GPS rivalisent d’ingéniosité pour nous rendre la vie plus facile et grâce à la géolocalisation, sachez que même les chemins de campagne sont répertoriés. De là à ce que les sociétés de chauffeurs privés lancent une version « no man’s land », il n’y a qu’un pas !

On s’ennuuuuuuie

En ville, il y a certes des cinémas et des musées, mais si l’envie vous prend de faire du cheval ou du pédalo, c’est tout de suite plus compliqué ! Voilà d’ailleurs tout le charme de la campagne : ses loisirs de plein air ! Là-bas, les opportunités de pratiquer des activités différentes sont nombreuses ! Et si le jogging est votre sport favori, nous parions qu’il sera beaucoup plus agréable de courir en pleine forêt et sur un chemin de terre qu’entre deux pots d’échappement sur le bitume.

Et il n’y a personne.

Alors oui c’est sûr, quand on est habitué à vivre dans un quartier vivant, où chaque mètre carré est optimisé, on peut avoir l’impression que les villages de campagne sont déserts… En réalité, il faut juste prendre le temps de bien regarder ! Les campagnards vivent parfois un peu en marge d’un bourg (et encore, il faut bien des gens pour peupler les villages !), mais ils ont un avantage certain : ils peuvent organiser des fêtes incroyables sans se soucier des voisins-du-dessous-qui-hurlent-dès-qu-on-déplace-une-chaise. D’ailleurs, il n’est pas rare de voir les voisins du village passer à l’improviste. Et voilà un réel avantage ; moins les gens sont nombreux, mieux ils se connaissent !

Les gens vivent à l’âge de pierre...

Voici sans doute l’un des clichés les plus tenaces, hérité d’un siècle achevé depuis longtemps ! Les citadins n’ont pas peur de dire qu’ils ont aperçu des gens en guenilles, marchant en sabots le long des routes ou se transportant péniblement d’un champ à un autre à bord d’une calèche tirée par un vieil âne. Heureusement que les premiers concernés ont de l’humour ! Détrompez-vous, les campagnards vivent à la même époque que les citadins : presque tous sont reliés au WiFi, et beaucoup sont adeptes de l’agriculture bio. Pas d’inquiétude, vous n’allez pas faire un saut dans le passé en venant un weekend à la campagne !

... d’ailleurs on ne capte pas.

Ah voici LE dilemme des citadins : comment pouvoir joindre la terre entière et rester joignable à toute heure du jour et de la nuit ? Bien sûr, quelques coins du pays réceptionnent moins efficacement les appels que d’autres, mais c’est vrai aussi de certaines rues parisiennes (si, si, vraiment). Le mieux ? Faire de ce « problème » et profiter de l’instant présent avec une bonne cure de detox digitale ! Pour les plus accros, vous trouverez toujours un réseau 3 ou 4G à proximité… Internet n’est jamais bien loin !

Il y a des bestioles partout.

C’est vrai, les risques de se trouver nez à nez avec une araignée ou une coccinelle sont plus grands, mais pas de panique, tout devrait bien se passer (souvenez-vous de l’histoire de la petite bête qui ne dévore pas la grosse). Prenez le contrepied et découvrez tous les bienfaits que les insectes offrent à la nature. Prenez ce pot de miel du petit-déjeuner, il n’est pas l’œuvre d’une baguette magique. On dit merci qui ?

La nourriture est trop lourde.

Question gastronomie, l’estomac des ruraux est réputé solide… Alors qu’en fait, les campagnes regorgent de fabuleux produits du terroir et d’ingrédients frais et bio. Partout en France les citadins qui s’aventurent à la campagne profitent d’une cuisine à l’identité riche en saveurs et souvent d’une grande finesse. D’excellents restaurants sont d’ailleurs éparpillés sur les routes du pays, bien loin des grands axes urbains. Le parfait prétexte pour foncer à la campagne, non ?

Publié par Alex - 25/07/2016

Crédits photos : Phil Good